ULBRICHTS Protection livre des casques en titane d’un nouveau genre à la police de Rhénanie du nord Westphalie

Légende:
Accompagné du ministre de l’Intérieur de Rhénanie du nord Westphalie Herbert Reul, Georg Scharpenack, propriétaire et gérant d‘ULBRICHTS Protection a remis aujourd’hui les premiers casques balistiques en titane à la police de Rhénanie du nord Westphalie.

Schwanenstadt (Autriche) / Cologne – ULBRICHTS Protection livre à la police du land de Rhénanie du nord Westphalie (NRW) des casques balistiques en titane. Ayant à l’esprit l’impératif de garantir la plus grande sécurité possible aux forces d’intervention, le choix du gouvernement du land à Düsseldorf s’est porté sur un casque présentant une action protectrice balistique la plus grande, disponible sur le marché.

Il s’agit-là d’un casque du modèle HOPLIT F 1100 H, c’est-à-dire un casque en titane aramide, qui protège efficacement contre les tirs d’un fusil d’assaut de type kalachnikov en combinaison avec la plaque frontale modulaire FORTIS. Cela correspond au niveau d’essai VPAM 6 de l’association des organismes de contrôle pour matériaux et constructions conçus contre les assauts (VPAM : Vereinigung der Prüfstellen für angriffshemmende Materialien und Konstruktionen) reconnue dans toute l’Europe. « Obtenir une protection efficace contre les tirs d’une kalachnikov nous a confrontés à des défis conséquents avec en plus l’exigence d’un poids qui devait être si possible léger », explique Georg Scharpenack, gérant d’ULBRICHTS Protection. « Grâce à la combinaison des matériaux titane et aramide, nous sommes parvenus à réussir un grand saut technologique en matière de protection des policiers en intervention en combinaison avec la mise au point d’une plaque frontale novatrice. »

Aujourd’hui, les premiers exemplaires de ce casque haute technologie équipé en plus d’une visière de protection contre les éclats ont été remis à Cologne. Ainsi, les agents de patrouille disposent depuis peu d’un casque efficace d’un niveau de protection le plus élevé actuellement. Son poids global de près de 3,3 kilogrammes, plaque, visière et adaptateur compris, permet au casque d’être totalement apte au service d’intervention.

« Nous nous sommes réjouis que même la Rhénanie du nord Westphalie, land fédéral allemand le plus densément peuplé, se soit décidé pour nos casques balistiques en titane » explique Georg Scharpenack. « Dans leur fonction de « premier répondeur », les policiers en patrouille sont généralement les premiers à arriver sur le lieu d’intervention. En faisant le choix de ce casque, la Rhénanie du nord Westphalie établit de nouveaux standards dans ce domaine, en ce qui concerne le niveau de protection et la fonctionnalité pour protéger ceux qui risquent leur tête pour notre sécurité. »

Contexte : protection efficace contre des tirs d’armes à feu

Les casques balistiques pour policiers offrent ainsi une protection efficace contre les tirs d’armes à feu s’ils arrêtent en toute fiabilité le projectile et en même temps évitent un traumatisme mortel au porteur du casque. Un tel traumatisme peut se produire à cause de l’énergie transmise lors du choc de la balle. Des experts ont défini une valeur d’énergie résiduelle de 25 joules et l’ont codifiée dans des directives (p. ex. VPAM HVN 2009). Celle-ci ne doit pas être dépassée, car sinon il y a un risque de blessures à la tête irréversibles respectivement mortelles. Le casque en titane aramide HOPLIT F 1100 H (VPAM 4+), en combinaison avec la plaque frontale VPAM 6 FORTIS, est en mesure de passer nettement sous les 25 joules l’énergie du tir d’un projectile de type kalachnikov (7,62 x 39 noyau de fer) de plus de 2000 joules et d’une vitesse d’environ 720 mètres par seconde. Il est donc possible de survivre à un tir frontal réussi à la tête.

Contact presse

Ingo Leßmann
SK medienconsult GmbH
Tel.: (+49) 0211-557945-0
ingo.lessmann@sk-medienconsult.de